Actualités

Coûts cachés du tiers payant : les résultats de l’enquête

Une enquête réalisée par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) révèle que la gestion du tiers payant coûte entre 13 246 euros et 28 601 euros par pharmacie et par an.

La pratique du tiers payant n’est pas neutre pour les pharmaciens, selon une enquête réalisée par l’USPO auprès de 503 confrères, lancée en novembre dernier. La gestion du dispositif représenterait un coût annuel moyen compris entre 13 246 euros et 28 601 euros, selon la valorisation du temps passé (préparateur ou pharmacien). La pratique serait également chronophage. L’USPO note « une perte de temps face aux patients par la complexité et les changements croissants des droits, notamment de complémentaires santé et depuis l’arrivée de l’ACS », mais aussi « une augmentation du temps passé à la gestion des réclamations ». Au total, l’enquête montre que le temps moyen passé par l’équipe officinale est supérieur à un mi-temps, avec une augmentation de 10 % en 10 ans.

Au regard des résultats de son enquête, le syndicat plaide en faveur d’une simplification du tiers payant, notamment par « une convention unique entre les pharmaciens et les complémentaires santé limitant l’hétérogénéité des supports de droits et des pratiques ». « Pour la profession réalisant le plus de télétransmissions et ayant le plus de contraintes (mise à jour des cartes Vitale, lecture de supports de droits moins lisibles et plus complexes y compris en 2017), il n’y a pas eu globalement de simplification administrative depuis dix ans, déplore le président de l’USPO, Gilles Bonnefond. Aucune profession de santé ne peut supporter un tel niveau de dépenses supplémentaires et un risque financier.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr – 23/01/2017

 

Gestion du Tiers Payant externalisée, demandez de l’information sur notre solution d’externalisation …

Publié le 23/01/2017

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Autres actualités